L’étrange bibliothèque, de Haruki Murakami

Voici un petit livre très intriguant : « L’étrange bibliothèque » de Haruki Murakami ! Vous connaissez peut-être cet auteur japonais qui a écrit notamment « Kafka sur le rivage » ou bien encore la trilogie « 1Q84« . Ses récits, qui s’ancrent dans le courant du réalisme magique, interpellent et étonnent le lecteur.

Avec « L’étrange bibliothèque« , Haruki Murakami explore le genre de la nouvelle. Pour illustrer cet étrange opus, il est accompagné de la dessinatrice Kat Menschik. Je vous laisse d’ailleurs admirer, avant d’entrer dans le récit, la superbe couverture.

20160924_132000.jpg

De quoi ça parle ?

Nous suivons un jeune homme, avide de connaissance qui se rend justement à la bibliothèque. Il désire trouver des informations sur un sujet qui lui trotte dans la tête. Dès son arrivée, le libraire, un homme brusque, inquiétant, l’invite à consulter les ouvrages dans une salle de lecture spécialement dédiée.

Mais tout ne se passe pas comme prévu surtout lorsque la salle de lecture en question s’avère être une prison

20160924_131840.jpg

Nous en saurons très peu sur ce jeune homme tout au long du récit mais finalement c’est plutôt sa découverte des méandres de la bibliothèque et de ce qu’elle recèle qui nous intéressent.

Et l’écriture dans tout ça ?

Murakami sait donner, comme dans tous ses récits, une atmosphère particulière à cette nouvelle. De part les éléments presque oniriques, qui se mélangent avec des éléments très réalistes, il en vient à nous faire douter sur la présence ou l’absence de certaines choses.

Le lecteur évolue dans un monde brumeux, où tout parait lui filer entre les doigts.

20160924_131756.jpg

Les illustrations viennent à point nommé appuyer le récit qui prend ainsi une dimension supplémentaire. Les dessins proposés sont à l’image même du récit, teintés d’étrangeté et de mélancolie.

Qu’est-ce que j’en pense ?

« L’étrange bibliothèque » de part son thème m’intriguait tout particulièrement. Étant friande des récits fantastiques, je ne pouvais donc que dévorer cette très courte nouvelle.

Il est vrai que celle-ci laisse un sentiment de frustration au lecteur qui, finalement, au bout du compte, pourrait se laisser aller à un : « Et alors » ?  On aurait aimé en savoir plus sur le pourquoi, le comment, et l’après. Mais plus que tout, c’est le format court qui semble pêcher et donner un sentiment d’inachevé.

Je vois donc cette nouvelle comme un instantané, une tranche vie murakamienne (bon, ok ce n’est pas un terme consacré…). Ce n’est de loin ni la meilleure nouvelle de l’auteur, ni son meilleur récit. Néanmoins, on se laisse facilement emporter et on reste suspendu à la plume de Murakami pour le meilleur (l’ambiance, le style) et pour le pire (personnages trop peu développés, trop d’éléments passés sous silence).

Je vous conseille toutefois ce livre si vous souhaitez faire connaissance avec l’auteur ou tout simplement si vous aimez les récits fantastiques et originaux.

3/5

Almonds02Almonds02Almonds02

Advertisements

Une réflexion sur “L’étrange bibliothèque, de Haruki Murakami

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s