Le maître des illusions, de Donna Tartt

Une lecture à ambiance, c’est ce que je vous propose aujourd’hui avec « Le maître des illusions » de Donna Tartt. J’ai déjà eu l’occasion de me frotter à cette auteure avec « Le chardonneret » qui, malgré sa taille impressionnante, m’avait captivée.

20170827_161352.jpg

J’ai donc voulu continuer ma découverte de l’oeuvre de Donna Tartt.

« Le maître des illusions » a été une lecture plus qu’adaptée à la saison automnale, là où les jours raccourcissent et où les ombres se déploient. Venez donc parcourir avec moi les sentiers de cette petite université du Vermont, nichée dans les bois, et découvrir les plus sombres secrets de certains étudiants…Lire la suite »

Publicités

Nos années sauvages, de Karen Joy Fowler

Je dois dire que ce n’est pas un roman vers lequel je serais allée de moi-même. Merci les blogs anglo-saxons qui m’ont alléchée avec les résumés prometteurs !

Assez tergiversé, je viens donc vous parler de « Nos années sauvages » de Karen Joy Fowler. Il s’agit d’un livre récompensé par le prestigieux PEN/Faulkner Award et qui avait été nominé pour le Man Booker Prize 2014.

20170605_134128.jpg

Quant à l’auteur, elle est déjà connue pour avoir écrit « Le Club Jane Austen » (que je n’ai d’ailleurs pas encore lu).

Lire la suite »

Miss Cyclone, de Laurence Peyrin

Laurence Peyrin, ça ne vous dit rien ? Je suis sûre que si, allez un petit effort ! Si vous êtes blogueur, booktubeur ou bien encore tout simplement amateur de littérature, vous n’avez pas pu manquer, en 2015, la sortie du roman au titre plus que curieux : « La drôle de vie de Zelda Zonk ». Je vous en avais parlé ici. Depuis, Laurence Peyrin a écrit une suite à ce roman, qui vient de sortir en poche : « Hanna » (que je n’ai pas encore lu d’ailleurs !).

20170503_202036

Quant à moi, je viens vous parler de son troisième livre : « Miss Cyclone ». A ce titre, je remercie chaleureusement les Editions Calmann-Lévy pour m’avoir permis de le lire.

Lire la suite »

L’héritage, de Katherine Webb

Je ne lis pas beaucoup de sagas familiales et pourtant j’aime vraiment ce style de littérature. Le problème : en général, elles m’affectent trop et je me retrouve à ruminer certains événements (tragiques ou non d’ailleurs) bien après que j’ai refermé le ou les livres, car les sagas familiales sont parfois sur plusieurs tomes. Et c’est ce deuxième aspect qui me fait parfois repousser le moment de leur lecture : peur du pavé moi ? Peut-être un peu !

20170408_111231.jpgLire la suite »

Extrêmement fort et incroyablement près, de Jonathan Safran Foer

Grosse déception que ce livre de Jonathan Safran Foer. « Extrêmement fort et incroyablement près » avait pourtant un capital sympathie extraordinaire de ma part avant sa lecture : le 11 septembre, l’après, un jeune enfant qui perd son père dans ce drame, et des sortes de secrets de famille à découvrir.

20170408_105545

Je ne vous parlerai ici que du livre n’ayant pas vu le film. J’hésite grandement d’ailleurs à aller le visionner ayant « peur » de rencontrer les mêmes déceptions que pour le livre.Lire la suite »