Les mystères de Larispem, de Lucie Pierrat-Pajot

Que de pression pour ce nouveau livre que j’ai lu : « Les mystères de Larispem – Tome 1 : Le sang jamais n’oublie » ! En effet, c’est le successeur du roman de Christelle Dabos : « La Passe-miroir », lauréat du concours du premier roman jeunesse organisé par Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama en 2013.

20161103_133630.jpg

Les gagnants de ce concours (encore tout jeune) attirent les lecteurs comme des mouches ! Ayant adoré « La passe-miroir », je ne pouvais donc pas passer à côté du nouveau roman primé et hop, bonjour « Les mystères de Larispem » !

De quoi ça parle ?

Bon, tout d’abord, voyons le titre. Des mystères ! Ah, ça me parle ! Et Larispem ?? Mais qu’est-ce donc ? Mais « Paris », tout simplement, dans la langue des bouchers : le Louchébem. Ah bon, mon boucher parle une langue à part ? Bon, ok peut-être pas celui de votre petit village actuel (quoique…) mais si vous l’aviez croisé début du XIXème siècle, vous auriez pu être surpris !

Et ce titre évocateur annonce de suite la couleur, nous voici plongé dans le Paris du 19ème siècle. Et alors, me direz-vous, on ne parle plus Louchébem à cette période ! Et vous auriez raison, car ce n’est pas n’importe quel Paris !

Dans « Les mystères de Larispem« , le mouvement communard de 1871 a porté ses fruits et Paris est donc devenue une Cité-Etat dirigée par le peuple où les bouchers sont devenus une caste dirigeante à part entière.

20161103_133459.jpg

Nous faisons la rencontre de personnages tous plus atypiques les uns que les autres : Liberté, mécanicienne hors pair, timide et quelque peu déboussolée ; Carmine apprentie Louchébem, forte tête ; et Nathanaël, orphelin aux étranges pouvoirs.

Tous trois sont entraînés dans des évènements qui les sortent de leur quotidien et surtout vont bousculer la voie qui leur était tracée. Ils sont attachants et on prend plaisir à les suivre.

Le côté mystère est apporté par une étrange confrérie : « Les Frères de Sang » qui semble terroriser les citoyens. Qui sont-ils exactement ? Que veulent-ils ?

Et l’écriture dans tout ça ?

Le premier tome des mystères de Larispem est un roman agréable à lire. Tourné principalement vers les adolescents à la base, il est également divertissant pour les adultes.

20161103_133553

Lucie Pierrat-Pajot a cherché à illustrer avec finesse et détails la Commune de Paris et on sent qu’elle a pris plaisir à investir la langue des Louchébems, sans pour autant que le récit en devienne imbuvable ou tourne à une fresque historique sans intérêt.

Le récit est construit de telle façon qu’on arrive sans peine à s’imaginer dans ce Paris alternatif. En résulte que les évènements un peu « fantastiques » ont toute leur place et ne dépareillent pas dans ce paysage uchronique.

20161103_133534.jpg

A noter que les têtes de chapitre sont joliment embellies par des dessins en noirs et blancs.

Qu’est-ce que j’en pense ?

Lucie Pierrat-Pajot a osé choisir comme toile de fond un évènement et une période de l’Histoire qui ne sont, de prime abord, pas forcément attirants et a réussi, in fine, à créer une ambiance, un monde à part entière.

Le tome 1 des mystères de Larispem annonce une belle saga que l’on ne demande qu’à découvrir.

Avec ce roman, Lucie Pierrat-Pajot a campé le décor, nous a fait rencontrer ses personnages et l’intrigue a commencé à se développer. J’espère que le deuxième tome sera à la hauteur et franchira une étape supplémentaire en termes de rythme du récit. En effet, le côté un peu lent servait l’installation du contexte dans ce premier roman, le deuxième tome, pour accrocher pleinement le lecteur, devra être plus pêchu, plus incisif.

Je vous conseille ce roman, si vous êtes à la recherche d’une lecture combinant réécriture de l’Histoire, aventure, mystères, curiosité avec un petit côté steampunk assez agréable mais peut-être pas suffisamment assumé.

Cela reste toutefois une belle découverte que je vais suivre avec intérêt lors de la parution des prochains tomes.

4/5

Almonds02Almonds02Almonds02Almonds02

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s