Les derniers jours de Rabbit Hayes, de Anna McPartlin

J’avais entendu beaucoup d’avis et de commentaires très élogieux sur ce livre. C’est donc avec une grande envie de le découvrir que je l’avais réservé il y a un mois à la bibliothèque de ma commune. Je l’attendais avec impatience vu le nombre de réservations annoncées et voilà que début juillet, surprise ! C’est mon tour !

_20160718_164813

J’ai enfin le livre entre mes mains ! Il est d’ailleurs magnifique : couleurs vives sur fond noir lui donnent comme un air d’école et de journal intime.

De quoi ça parle ?

Comme le titre l’indique, le livre va se pencher sur « Les derniers jours de Rabbit Hayes ». On commence le récit en faisant connaissance avec Mia, ou « Rabbit » comme tous ses proches l’appellent, qui arrive dans un établissement de repos accompagnée par sa mère. Rabbit a un cancer en phase terminale, elle sait que c’est la fin.

Durant neuf jours, nous allons suivre le quotidien de Rabbit, raviver avec elle ses souvenirs et surtout faire la connaissance de sa famille. Son frère Davey, sa sœur Grace et sa ribambelle d’enfant, ses parents qui fuient l’éventualité de sa mort et surtout Juliet, sa fille de 12 ans. Tous ont des choses à apporter, à raconter sur leur relation avec « Rabbit ». Loin de l’éloge funèbre, on est plutôt sur le registre de la tranche de vie.

_20160718_164632

Je vous rassure tout de suite, pas de mélodrame ici malgré le sujet plus que difficile. Rabbit est une personne enjouée, et pince-sans-rire avec laquelle on a envie de discuter. Vous pouvez donc éloigner de votre esprit toutes les images ternes, larmoyantes et tire-larmes que laisserait deviner le thème du livre.

Et l’écriture dans tout ça ?

Tout comme son personnage principal, Anne Mc Partlin, l’auteur, possède une plume efficace, enjouée et touchante.

« Les derniers jours de Rabbit Hayes » est un roman qui se lit tout seul. Les mots coulent et se déploient avec facilité. Anna McPartlin sait trouver les termes justes pour évoquer les moments difficiles mais aussi les instants de joie.

_20160718_164714

Chaque chapitre nous fait suivre un personnage. Tantôt nous sommes avec « Rabbit » réactivant avec elle les souvenirs de son amour disparu, tantôt avec son frère Davey qui renoue avec la famille, ou encore avec Grace qui tente de jongler entre ses émotions et le quotidien à assurer. Tous essaient tant bien que mal de gérer la future absence de Rabbit et le vide qu’elle va laisser dans leur vie.

Qu’est-ce que j’en pense ?

Véritable ode à la vie, « Les derniers jours de Rabbit Hayes » possède un côté frais, qui tranche avec le drame que vit cette famille. C’est un roman qui vous touche. Ses personnages, tous admirablement croqués prennent vie sous la plume d’Anne McPartlin et nous donnent envie, nous-aussi, d’être aux côtés de « Rabbit ».

Je ne regrette pas du tout d’avoir lu ce livre qui vaut bien toutes les critiques élogieuses que j’ai pu lire. C’est le genre de roman qui donne un nouveau souffle, un nouvel élan et qui traite avec compassion, et délicatesse d’un sujet difficile.

Je conseille ce livre à tous les amoureux de la lecture et de la douceur. Une petite pépite à découvrir d’urgence si ce n’est déjà fait.

5/5

Almonds02Almonds02Almonds02Almonds02Almonds02

Advertisements

8 réflexions sur “Les derniers jours de Rabbit Hayes, de Anna McPartlin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s