Je t’ai rêvé, de Francesca Zappia

Après quelques hésitations, j’ai emprunté « Je t’ai rêvé » de Francesca Zappia à la bibliothèque. Il s’agit d’un roman young-adult, édité par Robert Laffon dans la fameuse Collection R qui ne cesse de sortir des best-sellers de littérature à destination d’un public plutôt adolescent.

_20160527_092006

De quoi ça parle ?

« Je t’ai rêvé » c’est le carnet de bord d’Alex une adolescente pas comme les autres. Atteinte d’une maladie mentale que l’on découvre tôt dans le récit (je vous laisse découvrir laquelle si vous ne le savez pas déjà), Alex ne sait si elle peut se fier à ses 5 sens.

Ce serpent qu’elle voit dans les couloirs du lycée : est-il là ? Les traceurs radioactifs dans sa nourriture : ça elle le sait, c’est un pur produit de son esprit même si elle ne peut s’empêcher de les chercher au cas où…  Et, cet étrange garçon Miles, au comportement très lunatique, est-il vraiment réel ?

Pour son entrée dans son nouveau lycée, Alex est bien décidée à enfin avoir une vie « normale« : fini les hallucinations, les comportements erratiques, elle va se tenir à sa ligne de conduite c’est sûr ! Aidée de son appareil photo qui lui sert à démêler le vrai du faux, elle va découvrir qu’elle aussi peut avoir des amis, au-delà des préjugés et de la maladie.

_20160527_091850

J’ai bien apprécié le personnage d’Alex qui, de part sa maladie est très ambigu voire cynique dans certaines situations. Tout n’est pas ainsi blanc ou noir, vrai ou faux, réel ou imaginé. Je craignais le côté très pathos que pourrait avoir un livre de ce type avec une adolescente souffrant d’une maladie mentale mais le récit reste léger et assez frais.

Et du côté de l’écriture ?

Comme le récit est raconté du point de vue d’Alex, on se sait si on doit se vouer ou non à son interprétation ou son vécu de tel ou tel évènement. Le récit prend alors pour le lecteur une tournure « enquête » puisqu’on cherche en permanence les différents indices qui pourraient nous amener à remettre en question ce qu’Alex voit.

Francesca Zappia a d’ailleurs tendance à parfois en rajouter dans le côté cocasse des situations pour mieux brouiller les pistes .

_20160527_091814

La plume est légère, fluide et rapide. L’auteur mise sur un récit sans fioritures et avec peu des descriptions. L’ensemble peut parfois faire penser à un journal intime qu’Alex partagerait avec nous.

Qu’est-ce que j’en dis ?

J’ai apprécié ce récit même s’il n’est pas exempt de défauts. J’ai eu du mal avec la pseudo-romance non assumée d’Alex avec le personnage de Miles. Celle-ci aurait pu être plus clairement affichée (afin de donner plus de poids à la fin notamment).

On sort malgré tout quelque peu des clichés plus ou moins ancrés de ce type de littérature. Le récit dégage également une certaine originalité qui m’a convaincue et qui pourra, je pense, trouver un écho chez les adolescents et autres publics friands de littérature young-adult.

_20160527_092102

4/5

     Almonds02Almonds02Almonds02Almonds02

Publicités

4 réflexions sur “Je t’ai rêvé, de Francesca Zappia

    • Oui c’est vrai que l’intrigue n’apporte finalement pas grand-chose au récit, à part peut-être si on considère que l’auteur a essayé de perdre un peu plus le lecteur sur ce qui est ou pas réel (pas entièrement convaincue par mon propre argument en fait…)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s