L’auberge du bout du monde, de Tiburce Oger et Patrick Prugne

_20160326_110241

« L’auberge du bout du monde » est une magnifique BD que j’ai pris plaisir à découvrir. Scénarisée par Tiburce Oger et dessinée et mise en couleur par Patrick Prugne, elle nous emmène à la découverte de la Bretagne de la fin du XIX ème siècle à travers une intrigue mystérieuse et fantastique.

_20160326_104519

J’ai eu la chance de lire directement l’intégrale qui regroupe les trois volumes de la série : « La fille sur la falaise », « Des pas sur le sable », et « Les remords de l’aube ».

De quoi ça parle ?

Dès les premières planches, on fait connaissance avec un écrivain, Edgar Saint-Preux, en panne d’inspiration qui vient se ressourcer à l’auberge du bout du monde. L’auberge est éloignée de tout, seul reste d’un village : Trébernec, maintenant sans vie. L’écrivain fait rapidement connaissance avec l’aubergiste, homme étrange, malade, surveillé de près par de curieux petits diablotins. L’aubergiste va, de fil en aiguille, lui raconter son histoire et surtout celle de l’auberge.

Nous voici donc partis dans le passé à la rencontre de deux enfants : Irena et Yann dont le destin va être chamboulé en une nuit. Elle, mystérieuse, va disparaitre lors de la nuit où sa mère subit un accident mortel. Lui, désespéré, va entreprendre de partir en mer pour oublier.

_20160326_104456

Pendant leur absence, des créatures sombres, chargées de mauvaises augures, sortent des flots et éliminent des gens au village. Et un jour, ils se retrouvent, reviennent au village mais tout a changé. Irena a maintenant un don, qui soigne, qui repousse les créatures maléfiques. Il n’en faut pas plus, pour que bientôt, une sorte de chasse aux sorcières, s’instaure à Trébernec.

Le récit est fantastique et fortement imprégné des légendes celtiques. La mer occupe une place prépondérante et ce qu’elle charrie sur le rivage, la nuit, est souvent synonyme de malheur et de destin tragique.

Et l’écriture dans tout ça ?

Les dessins de Patrick Prugne rappellent furieusement les landes anglaises battues par le vent d’un roman comme « Les Hauts de Hurlevent » d’Emily Brontë, qu’on retrouve également, mais de façon moins prononcée, dans « Jane Eyre » de Charlotte Brontë.

Les couleurs sont pastels même si le côté sombre imprègne toutes les planches comme une ombre qui serait présente en permanence au-dessus des personnages.

_20160326_110315

L’ambiance lors de l’apparition de créatures « surnaturelles » est particulièrement bien rendue. On ne peut réprimer un frisson face à l’atmosphère pesante que les auteurs arrivent à créer.

Qu’est-ce que j’en dis ?

Entre traditions celtiques, récit fantastique et histoire d’amour, « L’auberge du bout du monde » propose un beau moment de lecture. On reste toutefois un peu sur sa faim concernant les différents phénomènes surnaturels. Sont-ils une matérialisation de l’esprit des gens de Trébernec gangrénés par leur rejet d’Irena, ou bien sont-ils réels et liés à une sorte de damnation ou malédiction collective ?

4/5

      Almonds02Almonds02Almonds02Almonds02

A savoir : dans la même veine que « L’auberge du bout du monde, Tiburce Oger a sorti au mois de mars une BD : « Black Sands » qu’il a scénarisée et qui est dessinée par Mathieu Contis.  Je dois dire qu’elle me tente bien !

couv_blacksands_pdf.png

« Pacifique, 1943. La guerre fait rage entre le Japon et les États-Unis. Les quelques rescapés d’un affrontement en mer échouent sur une petite île. Leur situation, déjà périlleuse, bascule dans l’horreur quand ils sont attaqués par des créatures, plus zombies que Japonaises… bientôt le caporal Joseph Grégovitkz reste seul survivant. Mais le pire est encore devant lui ! »

 

Publicités

2 réflexions sur “L’auberge du bout du monde, de Tiburce Oger et Patrick Prugne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s